Au MEG, Ange Leccia célèbre la mer partagée par toutes les civilisations

lecciameg_605
Ange Leccia. Mer. 2014.

Une suite de grandes vagues accueille le visiteur dans l’Arche de Noé, la grande salle de la collection permanente du Musée d’ethnographie de Genève, il s’agit de Mer, une oeuvre commandée par le MEG à l’artiste Ange Leccia. Le travail fascinant d’Ange Leccia s’étend sur 17 mètres, crée un rythme, un mouvement célébrant la mer partagée par toutes les civilisations. Ecouter la présentation de cette vidéo, ainsi que de la Chambre sonore, avec Ange Leccia rencontré au MEG en 2014.

Le MEG a largement contribué au développement et la recherche sur le terrain, de l’enregistrement sonore à la constitution d’ensembles d’instruments de musique. Et pour élargir encore son horizon, une Chambre sonore propose de découvrir une suite de compositions musicales et visuelles mettant en valeur les timbres et les couleurs de certaines sonorités. On y retrouve une intervention visuelle d’Ange Leccia sur des compositions de Julien Perez.

Le travail avec le son est une constante chez Ange Leccia qui met régulièrement en relation les images et le son, « ce qui, souligne-t-il, est très difficile de détacher l’image et le son car ce que l’on voit dans la vie de tous les jours est toujours  accompagné d’un son, d’un bruit, et l’artiste doit aussi réfléchir sur cette problématique ».

Ange Leccia, né en 1952 à Minerviu en Corse, vit et travaille à Paris et en Corse. Après des études d’arts plastiques, il s’engage dans une double activité de plasticien et de cinéaste, et initie ses recherches en tant que pensionnaire à l’Académie de France à Rome. On a pu voir son travail, entre autres, au Musée d’art moderne de la ville de Paris, au Centre Georges Pompidou (Paris), au Musée Guggenheim de New-York, à la Documenta de Kassel, au Skulptur
Projekte de Münster, à la Biennale de Venise, etc.

Tagués avec : ,
Publié dans art contemporain, expositions, musées, musique