La performance, une forme que Genève tend à oublier

kimnoble-605

Stimul-Us. « You Are Not Alone ». Kim Noble. © Kim Noble.

«Nous sommes nés seuls, nous vivons seuls, nous mourrons seuls. C’est seulement à travers l’amour et l’amitié que nous créons l’illusion, pour un moment, que nous ne sommes pas seuls. » Orson Welles
« Alliant la performance, la comédie et la vidéo, Kim Noble tente de se rapprocher d’autres personnes sur cette planète. Keith par exemple. vous peut-être. Kim Noble emmène son public dans un voyage à travers des tours d’habitation, des supermarchés et Facebook, cherchant une échappatoire à la solitude de la société moderne. You are Not alone est une production provocante, émouvante et drôle qui raconte les tentatives de connexions, d’amitié et de travail d’un homme. »

 

marussich_rideau-605

Stimul-Us. « Rideau ! » Yann Marussich. © Julie Semoroz.

« L’installation corporelle représentée par un rideau d’os et de lames de rasoirs symbolise de manière très large le concept de frontières, tant extérieures qu’intérieures. avec toute la violence que cela suppose. Je n’oppose pas l’intérieur à l’extérieur, les frontières extérieures n’étant que la projection collective de nos peurs intérieures. a regarder la carte du monde, nous vivons dans la peur. Toutes ces frontières sont accompagnées de lois et de règles. Je note que plus une civilisation a de lois, plus elle est malade. l’homme est au milieu. a la fois bourreau et victime. Son propre bourreau et sa propre victime. Pour sortir de là, une seule issue : forcer les frontières. Forcer les limites. Et le sang coulera. le sang coule déjà. le sang a toujours coulé. » Yann Marussich – 2014.

En 2011, lors d’une interview, Yann Marussich expliquait ainsi sa démarche à Yi-hua Wu : « Toute ma pratique pourrait se résumer à  une poétique liée au corps dans des situations à  la fois ordinaires et extra-ordinaires (…) Cette confrontation produit un choc visuel à  la fois repoussant et fascinant. Toute ma préoccupation réside dans le fait d’adoucir cette confrontation par la poésie et ma présence sereine .»

 

noirapparent-605

Stimul-Us. « Noir apparent ». Adaline Anobile & Rudy Decelière. © Dorothée Thébert.

« Le noir se place par moments au premier plan. Pourtant il ne vient pas obscurcir les choses : absorbées ou réfléchies, qu’elles se détachent ou qu’elles se confondent, elles sont présentes mais à différents niveaux. la performance noir apparent se déroule par contrastes: entre ce que le noir retient et ce qu’il dégage, les choses se découpent. Elles tentent de s’extraire, d’être vues, entendues, senties. »

 

pauline-simon-605

Stimul-Us. « Sérendipité » Pauline Simon. © Corentin le Flohic.

« Sérendipité se présente comme une performance pour un joueur face à une fenêtre béante, celle de Google, et dont l’entrave principale n’est pas la virtualité mais celle d’une matière de travail en perpétuel mouvement. Clin d’oeil rétro-actif à la Lecture on nothing de John Cage, elle pose un corps porte-parole, qui soutiendrait le discours involontaire issu des propositions intuitives du moteur de recherche. »

Tagués avec : ,
Publié dans danse, musique, performance, scènes, théâtre
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact